5ème étape : OUED AHSSIA / ISK N’BRAHIM- 42,2 Km

JPEG -

JPEG -
Photo Pierre-Emmanuel RASTOIN

Il y a eu l’étape mythique, les 75,5 kilomètres courus sur deux jours. Elle a laissé des traces, contraignant 19 coureurs à l’abandon. Et hier il y avait l’étape « classique », c’est-à-dire le véritable marathon de 42,2 kilomètres. Si cette année, le marathon des sables n’a pas connu de vent violent, il a en revanche offert sa dose de chaleur. Hier, les thermomètres se sont affolés, les coureurs ont avalé les 42,2 dans une véritable fournaise, donnant l’impression à chacun d’entre eux de se trouver exactement sous le soleil.

C’est en équipe que Marc, Claudio et Fabien ont courru cette étape de marathon « classique ». Au final, Marc obtient sont meilleur classement d’étape, avec un 62ème rang. Suivent dans l’ordre d’arrivée, Fabien, 69ème et Claudio, 72ème. Au classement général, pas de changement notoire, l’équipe est toujours au 7ème rang, et les positions se maintiennent au niveau individuel à l’exception de Marc qui gagne à son tour 10 places pour pointer au 92ème rang.

JPEG -

Mohamad Ahansal (1er au classement général), s’est contenté de contrôler la bataille à distance, accompagné par de nombreux enfants tout au long de la course : « c’est ce que j’ai fait aussi, il y a longtemps. J’espère qu’ils pourront eux aussi à leur tour participer à cette course comme des vrais concurrents ».

Aujourd’hui, les coureurs attaquent la dernière étape de ce 23ème Marathon des Sables, le premier pour l’équipe Pompier Pro Genève. Après les quelques 230 Km qui ont déjà défilés sous leurs pieds, cette étape devrait être pour eux une petite promenade dans le désert.

JPEG -
Photo Pierre-Emmanuel RASTOIN

Source : http://www.darbaroud.com



dr