Vendredi 10 juillet, rencontre avec Frank Bruno.

Vendredi 10 juillet, rencontre avec un personnage hors du commun, Frank Bruno.

Vous décrire Frank est impossible en quelques mots tellement le personnage est hors du commun mais lors de ma rencontre avec lui il y a trois mois, j’ai su tout de suite que cet homme là devait parler à mes ados du Défi des Etoiles.

Pour faire court, corse, amputé d’une jambe, il a créé Bout de vie, une association qui organise un stage de plongée pour les amputés à Bonifacio en juin et parcours la planète en aventurier. La traversée de l’Atlantique à la rame avec son ami Doumé, le Groenland, les sommets de l’Argentine, etc, autant de défis qui semblent déjà insurmontables sur deux jambes alors imaginez sur une seule...

Frank nous a reçu ce matin à la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio avec Félice et Olivier. Après nous avoir expliqué la faune et la protection de celle-ci, nous avons partagé un plantureux repas.

Pour résumer le message de Frank mais c’est dommage de réduire tout ce qu’il a partagé avec nous en une phrase, néanmoins on pourrait dire « Vous êtes les champions de votre vie, ne laissez jamais personne vous dire le contraire »

Son discours et le film qui lui était consacré ont fasciné et ému tout le monde, chacun trouvant des résonances avec sa propre histoire.

On ne peut pas croiser la route d’un tel bonhomme en restant indifférent et sa générosité, son accueil, sa franchise et son humour ont séduit tout le monde.

N’oublions pas la mascotte de Bout de Vie, Jo Zef, tout content de voir des petits suisses mais déçu qu’il ne s’agisse pas de yaourts.......

Je vous encourage à aller consulter le site de l’association Bout de Vie et le blog de Frank Bruno www.boutdevie.org

Après le repas nous sommes allés sur la plage et il nous a enseigné les techniques de respiration qu’il utilise pour lutter contre la douleur et la peur dans ses aventures et, comme il dit, ouvrir d’autres portes.

Un bain de mer a détendu ceux qui le désiraient et j’ai eu la chance de partager un moment de complicité avec lui, assise sur un ponton en regardant la mer et la côte sauvage. Durant ce moment d’échange il m’a proposé de montrer aux ados le rocher sur lequel il va avant le départ de ses aventures. Je l’ai pris comme un cadeau extrêmement précieux et j’ai été touchée de sa générosité, convaincue que nous allions vivre un moment intense.

Comment vous décrire notre sentiment à tous, assis sur ce rocher dans un site mythique de l’histoire corse, chargé d’histoire, de sang et de larmes mais en même temps apaisant ?
Frank nous a fait un cadeau inestimable car je suis persuadée que chacun d’entre nous se souviendra toute sa vie de ce qu’il a vu et ressenti durant le temps que nous avons passé en communion totale avec la nature et nos émotions, d’ailleurs c’est comme si le temps était suspendu.

Frank nous a parlé et j’ai moi aussi adressé quelques mots car j’ai emporté en Corse un souvenir de deux de nos patients qui nous ont quitté et qui me manquent et ce lieu était une évidence pour leur rendre hommage. Ensuite le silence et la magie des lieux nous ont permis de nous laisser aller à nos émotions.

Nous sommes ensuite dirigés vers l’hôtel pour y partager un repas avec Frank et lui offrir les meringues et la crème de la Gruyère dont il raffole.

Ensuite nous avons visionné un reportage de Thalassa qui lui était consacré et notre façon de lui dire merci a été de lui chanter « Ma liberté » pour qu’il emporte quelques unes de nos notes lors de sa prochaine aventure.

Heureusement que nous aurons la chance de le retrouver avec Véronique sa compagne dimanche soir car le temps passe tellement vite avec lui !

Il y a des rencontres dont on ne mesure l’importance qu’avec le temps, je suis persuadée que tout ce que Frank a partagé avec chacun de nous nous accompagnera longtemps.

MERCI Frank, t’es un grand bonhomme, tu as remis les pièces de mon puzzle en place lors de notre première rencontre et croiser ton chemin est un sacré cadeau. Tu es un homme libre et des comme toi il n’y en a pas d’autre.

Longue et bonne route à toi et à Jo Zef !

Carole



Carole