Samedi, journée via ferrata et acrobranches.

Samedi 11 juillet.

Départ pour le magnifique site de l’Ospedale pour le parcours acrobranches et la via ferrata.

La veille chacun a reçu son objectif et tout le monde a envie de se faire plaisir dans les branches et sur les rochers.

Ce parc est situé au sommet d’un col avec d’un côté un lac et son barrage et de l’autre une vue à couper le souffle sur la baie de Porto Vecchio.

Les groupes sont rapidement formés et nous partons après une brève partie théorique.

Comme l’an dernier tous nos ados vont nous donner une leçon de courage et de volonté inimaginable. Emma si prudente l’an dernier escalade les rochers comme un chamois, Laura dans notre isolette il y a encore queques mois nous donne une leçon d’enthousiasme et durant tout le séjour aura été un modèle de positivisme et de joie de vivre.

Que dire de notre pucinette Océane, ses bouclettes au vent, tout aussi à l’aise dans les rochers qu’au sommet des arbres.

Et comment ne pas parler de Vanesa, incroyable de volonté qui, à nouveau s’était fixé des défis bien plus élevés que ce que nous aurions imaginé.

Après un pique-nique revigorant, chacun a choisi ses activités. Les plus téméraires se sont jetés dans le vide depuis 15 mètres et à ce jeu-là Xavier nous a fait une démonstration inoubliable. Côté féminin Fanny a brillament relevé le défi car il en faut du courage pour ce genre d’exercice.

Pour ma part je m’étais également donné un objectif, celui de faire le plus difficile des parcours de via ferrata. L’an dernier je n’avais pas eu le temps de le faire et quand François m’a demandé de l’aider car il avait envie de relever ce défi mais craignait que son bras blessé ne l’empêche d’y parvenir l’occasion était à ne pas rater. Par contre pas je ne me sentais pas la capacité de l’aider et Etienne, aussi à l’aise dans le rocher que sur les pistes d’athlétisme nous a servi de guide. Quel bonheur que de grimper dans les rochers avec ces deux-là !

Hier soir nous avons partagé un repas animé par les chansons des Monin in corpore avant de terminer tous ensemble la soirée dans ma chambre et celle de Céline, les plus jeunes super fiers de partager un moment de fête normalement réservé aux plus grands.

Aujourd’hui dernier jour, encore des surprises et certainement de grands moments d’émotion que je vous décrirais depuis Genève. Je n’ai pas envie de penser au retour encore trop envie de vivre au rythme de ce groupe incroyable de complicité et d’amour de la vie même si les miens me manquent.

Je vous envoie du soleil et plein de bonheur depuis cette île paradisiaque.

Carole



Carole