Laura, une leçon de courage et de volonté !

C’est à l’une de nos ados que je vais laisser la plume.

Laura a eu la gentillesse de nous rédiger un témoignage sur ce que Courir...Ensemble lui avait apporté sur le chemin de la maladie.

Ma rencontre avec Laura et toute sa famille est un privilège et cette merveilleuse jeune fille m’en a tellement appris sur le courage et la volonté que sa force m’accompagne au quotidien. Je ne regrette qu’une seule chose, que Domdidier soit bien loin de Genève !

Carole

Courir...Ensemble, Carole et moi : L’histoire

Je m’appelle Laura, j’ai 15 ans. Je me bats depuis l’âge de 8 ans contre cette maladie de « M » : La leucémie. J’ai toujours été traitée à l’hôpital de l’Île à Berne, jusqu’à ce 1er janvier 2009 où j’ai été hospitalisée sept semaines aux HUG en médecine A1 pour y subir une greffe de moelle osseuse. C’est là que j’y ai rencontré une fée…

JPEG -

Cette histoire commence, un vendredi soir de janvier. Lorsque la porte de ma chambre d’hôpital s’ouvrit. J’étais allongée dans mon lit, me suis retournée et je vis apparaitre sur le seuil une femme, une soit disant Carole, Carole Lauk. Cette personne me sourit gentiment. Cette femme me parut très sympathique, mais je ne connaissais toujours pas la raison de cette visite inattendue. Elle me demanda si elle pouvait entrer pour discuter un peu et faire connaissance ! Bien sur, j’ai accepté et Carole se présenta aussitôt. Elle était la présidente de l’association Courir...Ensemble qui avait pour but d’aider les enfants à lutter contre le cancer.
Tout les vendredi, elle rendait visite, aux enfants hospitalisés du service d’onco-hémato et leur proposait de bricoler et de passer un moment avec eux.

Notre premier contact s’est très bien passé. Le courant passait bien.
Je me souviendrai toujours de notre premier bricolage, on a peint ensemble un bol en porcelaine. Ce fut un très bon moment ! Carole m’a fait oublier pendant une heure de temps la raison pour laquelle j’étais ici.
Elle racontait beaucoup de choses sur le but, les activités et projets de son association. J’ai tout de suite remarqué qu’elle était très impliquée, qu’elle aimait ce qu’elle faisait et que tout ceci lui tenait énormément à cœur.
C’est ainsi que se passa notre première rencontre.

Les semaines passaient et nous nous voyions tous les vendredis pour bricoler (entre autre des colliers) et bien sur papoter ! Carole avait toujours quelque chose à raconter, pas une seconde ne passait sans qu’elle me taquinait ! Je viens de Fribourg, et étant hospitalisée à Genève, de petits commentaires sympas et taquins sur Gotteron-Servette ne pouvaient échapper à la conversation !! On discutait de tout et de rien, de la pluie et du beau temps. Chaque vendredi, j’étais impatiente de revoir Carole, j’adorais ces instants privilégiés avec elle. Une complicité entre nous se formait.
Les moments que nous passions ensemble me faisaient le plus grand bien et me remontaient le moral lorsque ça n’allait pas fort.

J’avais un gros défaut... Malgré l’insistance de Carole, il m’était impossible de la tutoyer. Le « vous » restait toujours présent dans nos conversations. C’était comme une gêne, une impression d’impolitesse envers cette dame qui me consacrait chaque semaine de son énergie et de son temps.

JPEG -

Un jour, Carole me parla d’un projet qui a déjà été réalisé et qu’elle allait renouveler cette année au mois de juillet : « Le défi des étoiles ». C’était un voyage en Corse, organisé sur dix jours. Elle m’annonça qu’elle garderait une place de côté, si ma santé me le permettrait, pour que je puisse y participer... Mais rien n’était encore fait car, pour que j’aie cette chance, pas mal de conditions devaient être réunies : Ma greffe devait prendre, mon immunité devait remonter et bien sûr je devais être en forme.

Après sept longues semaines d’isolement et d’hospitalisation, je pu enfin rentrer à la maison. Mais malheureusement, en mars, je fis une complication et du être réhospitalisée pour une dizaine de jours. Ce qui allait peut-être compromettre le voyage prévu quatre mois plus tard. Je m’y remis rapidement, mais mes chances de participer au deuxième défi des étoiles restaient quand même très partagées.
Puis les mois passèrent. Je reçus, en avril, pour mes 15 ans, un paquet de Courir...Ensemble, un super collier à bricoler soi-même ! Clin d’œil à tous ces moments passés avec Carole lors de mon hospitalisation.

La possibilité que le voyage se réalise pour moi restait encore incertaine. Plus le temps passait et plus les chances que j’y participe grandissaient. Mais jusqu’au dernier moment, rien n’était acquit. Lors d’un contrôle de routine, j’eus enfin la confirmation et l’accord du médecin ! J’étais folle de joie !

Le mois de juillet approchait à grand pas et l’heure du départ arriva enfin ! Les six accompagnants et quinze jeunes, moi y compris avaient rendez-vous à l’aéroport de Genève. En arrivant, je ne connaissais absolument personne à part Carole, bien sûr. Très vite, je me fis des amis et j’eus l’impression de toujours avoir fait partie de Courir...Ensemble. La façon dont j’ai été intégrée à l’équipe fut quelque chose qui m’a vraiment marquée !

JPEG -

Chaque jour de ce voyage si particulier, une activité était organisée. Nous avons eu la chance de pouvoir faire du kayak, de la plongée sous-marine, du jet-ski, un tour en hélicoptère, une ballade en mer sur un bateau, du shopping, de grimper dans les arbres avec des harnais, passer des soirées super amusantes, rencontrer Frank Bruno, une personne hors du commun, se baigner et bronzer sur la plage !

Je n’oublierais jamais tous ces moments de bonheur, de joie, de rire et de partage. Jamais je n’aurais cru, un jour, pouvoir faire autant de choses si exceptionnelles en dix jours. Carole s’est démenée comme une folle pour nous permettre de vivre cette expérience inoubliable et je ne lui en serai jamais assez reconnaissante.

Malheureusement, quelques semaines après ce fabuleux voyage, j’ai récidivé pour la 3ème fois. Ce fut en fin août. Je dus recommencer de lourdes chimiothérapies à l’hôpital de l’Île à Berne puis la suite du traitement continuerait à Genève. Du coup, je ne pus participer à la soirée photos de Corse où tous les parents et amis des jeunes, médecins, infirmières, infirmiers étaient invités. J’étais très triste et déçue de ne pas pouvoir être présente. Mais pour cette occasion, j’écris un texte racontant ce voyage que Carole lu en présence de tout ce monde.

JPEG -

Ce soir-là, je reçu un appel de Carole. Toutes les personnes présentes à cette rencontre ont crié dans le téléphone pour me souhaiter bonne chance et bon courage ! Ca m’a vraiment fait très plaisir !

Lorsque je suis rentrée dans ma chambre d’hôpital au HUG dans laquelle j’allais recevoir mon traitement, je découvris un tas de magnifiques photos de Corse ainsi que des petits mots d’encouragements de mes amis collés au mur. Carole m’avait décoré la chambre afin de me donner du courage pour la suite et me dire que je n’étais pas toute seule. Ce fut un moment très émouvant lorsque je lus tous les messages. Je me suis remémorée des moments forts passés en Corse.

Tous les vendredis, je revoyais Carole pour partager un moment de bricolage et bavarder. On s’écrivait par sms ou se téléphonait souvent durant les autres jours de la semaine. Maintenant, on est très proche. Depuis la Corse, je la tutoie comme si on se connaissait depuis toujours.

JPEG -

Courir...Ensemble a organisé un coach sportif qui passait tous les jeudis pour faire bouger un peu les enfants hospitalisés. Ce coach s’appelle Etienne, il faisait partie des accompagnants en Corse. Du coup, je le connaissais bien et avais aussi beaucoup de plaisir à le revoir chaque semaine. Je reçus également des visites régulières de certaines amies de Corse qui habitent sur Genève, pas loin de l’hôpital. Malheureusement, je fis une complication, ce qui prolongea considérablement mon hospitalisation. Le bon côté des choses dans ce prolongement de séjour, c’est que je pu revoir plus souvent Carole, Etienne et mes amies de Corse !

Après cinquante jours d’hospitalisation, je pus enfin rentrer à la maison. Je me remis de mon opération, mais devrai revenir régulièrement à Genève pour des contrôles. Ces visites médicales auront certainement lieu le vendredi. Ce qui me réjouis, car c’est le jour où Carole vient dans le service et l’on aura donc souvent l’occasion de se revoir !!

JPEG -

Carole et son association m’ont énormément apporté et m’apporteront encore énormément. J’ai passé des moments extraordinaires que je n’oublierai jamais et qui me permettront d’avancer dans la suite de ma guérison.

Carole, tu m’avais demandé d’écrire un texte dans lequel je raconterais mon expérience vis-à-vis de Courir...Ensemble, du défi des étoiles, de nos moments bricolage etc. que tu mettras sur le site officiel de ton association. Je l’ai fait avec grand bonheur afin de te remercier de m’avoir soutenue, de te remercier de tous ce que tu m’as donné et fait partager, de te remercier pour le voyage, de te remercier pour le matériel de bricolage et surtout te remercier pour ton temps, ton énergie, ton soutien, ta présence et pour ta gentillesse débordante. Merci ma fée !

Laura