Les coureurs

JPEG -

De gauche à droite, Franck, Marc, Alvaro et Carole

Marc Robatel

Je m’appelle Marc et j’ai 33 ans.

Je suis sapeur pompier professionnel depuis bientôt 10 ans.

J’ai commencé la course à pied il y a 4 ans à la suite d’une petit phrase anodine entre collègues :
 :« si je devais faire de la course à pied ça serait pour participer au marathon des sables... » une année et quelques paires de baskets plus tard je participais au 23ème marathon des sables.

Puis je me suis dit que comme j’avais la forme je pouvais continuer. J’ai alors enchaîné avec d’autre courses, plus longues et tout aussi difficiles.

Lorsque Carole m’a fait part de son envie de participer au marathon des sables j’étais tout de suite partant. Pourquoi y retourner ? Parce que c’est une très belle course, exigeante.

J’ai également pris la décision d’arrêter les courses longue distance. Ce sera donc pour moi une page qui se tourne comme elle a commencé, par le marathon des sables.

Franck Ravanel

Franck Ravanel

43 ans

Né à Chamonix
Marié, 2 enfants de 18 et 21 ans

Travaille pour la société Omniservice

6 ans en équipe de France de ski nordique

Sportif dans l’âme j’affectionne le sport d’endurance en communion avec la nature.

Après avoir participé à de nombreuses courses d’ultras le MDS représente pour moi un nouveau défi : l’occasion de se surpasser, de connaitre mes vrais limites dans un contexte particulier, le désert en autonomie complète.

La rupture avec le quotidien et mes moments de solitude dans l’effort contribueront à faire un point sur moi, ceux que j’aime et la vie en général.

Ce sera une fabuleuse aventure humaine ou nous partagerons nos découvertes, nos efforts, nos douleurs et surtout la joie de nous retrouver sur la ligne d’arrivée avec les jeunes pour lesquels nous nous sommes engagés dans cette épreuve sans jamais égaler leur courage, leur détermination leur force mais juste essayer de leurs ressembler afin qu’ils puissent eux aussi être fière de nous.

Alvaro Pernas

On dit de moi que je suis imprévisible là ou l’on ne m’attends pas...

Souvent mes débuts sont difficiles mais ma disipline et ma capacité à me surpasser sont mes fidèles alliés pour arriver à atteindre mes rêves.

Le Marathon des Sables ? En tant que vice-président du Lions Club Genève Cosmopolite j’ai eu le désir de m’impliquer personnellement dans ce projet extraodinaire du Grain de Folie.

Amoureux des sports extrêmes, je suis, je suis, je suis.... Alvaro Pernas

Carole Lauk

Plutôt qu’une présentation, je préfère ces quelques lignes que j’ai écrites pour la journée des familles.

Pourquoi ? Honnêtement je ne sais pas mais ce dont je suis certaine c’est pour qui !!!

Le Marathon des Sables c’est un de mes rêves et je le prépare depuis plus d’un an avec sérieux. Je sais que là-bas, les erreurs de matériel, d’alimentation se payeront cash et j’ai besoin de partir en mettant toutes les chances de mon côté pour avoir moins peur.

Pour mes enfants ensuite, par l’exemple je veux juste leur montrer que tous nos rêves méritent que l’on se batte pour les réaliser. Je suis une maman avant tout et ils savent que je me battrai toujours pour eux.

Dans le désert, j’emmène avec moi toutes les rencontres et le moments partagés avec les enfants malades depuis plus de 15 ans. J’aurai à mon poignet des petits bracelets en plastique, cadeaux de petites filles qui se battent avec force et courage.

Je n’oublie pas celle qui a été à l’origine de Courir...Ensemble, Tiffany. Lorsqu’elle a appris qu’elle avait rechuté, elle s’est teinte les cheveux en rose fuschia avant de perdre ses cheveux.
Tiffany sera avec moi durant ce voyage, sa maman me teindra une petite mèche de cheveux en rose avant le départ. Un hommage à cet inoubliable rayon de soleil qui a changé ma vie avant de s’en aller et à toutes les petites étoiles qui brilleront spécialement pour nous dans la nuit marocaine.

Parcourir ces derniers kilomètres dans le désert avec les ados sera l’accomplissement d’une aventure inoubliable mais aussi le plein d’énergie pour continuer la route avec les enfants malades.

Si par malchance je ne suis pas présente au rendez-vous sachez que j’aurais donné le meilleur de moi-même et qui si votre voyage est une réussite, mon bonheur sera complet.

Ce que je souhaite par cette course et toute cette aventure du Grain de Folie c’est rendre hommage à leurs combats et à tous ceux qui n’ont pas été au bout de la route. C’est également donner de l’espoir à tous ceux qui se battent maintenant et je crois sincèrement que ce qu j’espère au plus profond de mon coeur, c’est qu’après avoir partagé vos douleurs et vos souffrances vous soyez simplement fiers de moi et de toute notre équipe.



Carole