La boîte à musique des Enfoirés

Vendredi 25 janvier, 7 heures, gare de Cornavin.

Traditionnelle photo de groupe avant notre départ. Amélie manque à l’appel, faute à une grippe apparue dans la nuit. 15 enfants de 7 à 23 ans et nos trois accompagnants, le Professeur Dominique Belli et son épouse Barbara ainsi qu’Alicia, fidèle coureuse en jaune et membre de l’équipe des joelettes.

JPEG -

Après des adieux « déchirants » qui se résument à un « Salut maman », nous quittons les parents pour rejoindre notre TGV. Tout le monde installé, pains au chocolat, croissants et jus d’orange avalés, il est temps de commencer à préparer les surprises que nous remettrons à Jean-Jacques Goldman lors de notre rencontre du lendemain.

JPEG -

Cette année, nous avons choisi le thème de l’étoile et des mains. Chacun va donc mettre son empreinte ainsi que son prénom sur une grande étoile qui abrite 20 petites étoiles dans laquelle tout le monde cache un message que Jean-Jacques pourra découvrir tout au long de l’année.

Ensuite nous dissimulons de petites boîtes à musique dans des mains en feutrine fabriquées par Alicia et sa maman et tout le monde personnalise sa main.

Cela nous occuppe pendant une bonne partie du trajet. L’ambiance est bonne tout le monde est impatient de découvrir Paris. Béna commence sa première sieste, il y en aura beaucoup d’autres......

Arrivés à l’hôtel, les chambres n’étant pas prêtes, nous répétons la chanson que nous allons interpréter le lendemain à Jean-Jacques. Cette année j’ai choisi « Envole-moi » pour la mélodie et j’ai réécrit les paroles en me mettant à la place d’un enfant confronté à la maladie.
Nous devons chanter sans accompagnement mais je suis très vite rassurée, ma chorale est enthousiaste et tout devrait bien se passer. A ce moment je n’ai aucune idée de l’intensité que prendra ce moment de chant.

Après un bon repas nous prenons la direction de Montmartre. Bref arrêt pour une ballade et un moment de shopping, le temps de quelques photos.
Dominique et Barbara sont aux petits soins pour les enfants et achètent des gants à ceux qui ont froid aux mains. Des accompagnants en or !!!

JPEG -

Dépose en bas des Champs-Elysées pour le moment shopping. Nous formons différents groupes en fonction des intérêts.

Les garçons et Camille avec Dominique et Barbara iront dévaliser le Virgin et les magasins de foot, t-shirt Messi et Al Sharrawy, petits ballons etc. Après un petit tour chez Disney ils se réchaufferont dans un pub à regarder des films de BMX. Les chutes des cyclistes déclencheront l’hilarité des enfants.

Les filles découvrirons Abercrombie & Fitch, prendront la pose avec les mannequins de l’entrée avant de remonter les champs et de dévaliser tous les magasins de vêtements ainsi que le Sephora.

Les pieds bien fatigués, nous irons prendre un remontant chez Ladurée et nous en profitons pour ramener des macarons pour les parents.

JPEG -

C’est au Dragons Elysées que nous nous retrouvons tous pour manger. Ce restaurant asiatique a la particularité d’avoir un aquarium comme plancher ce qui ne rassure pas Célina qui craint pour ses pieds. Il faut dire que les poissons sont énormes.

JPEG -

Camille nous fait une démonstration de baguettes et chacun apprécie la cuisine.

JPEG -

De retour à l’hôtel il est temps de regagner nos chambres. Nous organisons une soirée Koh-Lanta entre filles avant de plonger dans un profond sommeil.

Samedi, durant un copieux petit déjeuner un artiste de ballons réalise de très belles sculptures pour les enfants.

Départ direction la Tour Eiffel en car avec notre guide touristique de choc, Dominique Belli. Nous longeons les quais de Seine et découvrons Notre-Dame. Une chanson improvisée dans le car, « Belle », que, nous ne le savons pas encore, nous chanterons avec les artistes le lendemain. Béna fait la sieste.

JPEG -

Montée en ascenseur au premier étage de la Tour Eiffel, Béna n’est pas très rassurée et nous poursuivons jusqu’au deuxième par les escaliers. La vue est magnifique mais il fait très froid et nous allons vite nous réchauffer dans le restaurant, d’ailleurs les estomacs crient famine.

JPEG -

Tout le monde rassasiés nous prenons la direction de l’embarcadère des bateaux mouches pour une croisière sur la Seine. Certains en profiterons pour une petite sieste soit sur le bateau, soit à l’hôtel.

JPEG -

Fin d’après-midi, retour à l’hôtel. J’avais prévu un moment pour se changer avant le concert mais la circulation encombrée ne nous permet qu’une très courte pause. Néanmoins et à l’heure dite, je les vois arriver dans le hall en grande tenue, Ko Myo a même mis la cravatte, ils sont redoutables.

J’espère n’avoir rien oublié mais de toute façon il faut nous mettre en route, direction le Palais Omnisports de Paris Bercy, Béna en profite pour une autre petite sieste.

La foule est massée devant les portes mais après avoir été déposés devant l’entrée VIP, Maya vient nous chercher et nous passons devant tout le monde pour entrer dans la salle. Il faut voir les regards des pitchounes, surpris de tant de privilèges.

Nous longeons les couloirs des coulisses avant le pénétrer dans le bar VIP où, comme à son habitude, Cathy nous a réservé plein de surprises et un accueil de première classe.

JPEG -

Avant l’arrivée de Jean-Jacques nous distribuons leurs mains décorées aux enfants qui sont en train de déguster la galette servie par Cathy. Mattéo sera notre roi parisien.

JPEG -

Avec nous il y a l’association française Petits Princes qui a emmené 5 jeunes filles dont le rêve était d’assisiter au concert des Enfoirés. Je leur propose de chanter avec les enfants et nous nous rassemblons pour ne former qu’un groupe. Certains se diront qu’il n’y a pas de hasard et que le Petit Prince et moi ce n’est que la prolongation d’une histoire commencée dans le désert....

Je me retourne et je suis nez à nez avec Jean-Baptiste Maunier qui a encore grandi, MC Solar et Grégoire. Les yeux des enfants brillent. En quelques secondes avec une gentillesse et une simplicité touchantes, MC Solar improvise un rap avec les garçons. Je les entends rire, que c’est bon !

JPEG -

JPEG -

Le temps de quelques photos, arrivent Michèle Laroque, Patrick Fiori, Thomas Dutronc, Claire Keim, Michael Jones.

C’est un moment totalement magique, les enfants ne savent plus où regarder, avec qui échanger quelques mots.

Rien qu’à voir les yeux de Marie qui coulent, je sais qui vient d’arriver, Mimie Mathy, souriante et qui accepte avec beaucoup de gentillesse de faire des photos avec nos enfants et une toute spéciale pour Marie.

JPEG -

J’entends sa voix, Jean-Jacques, est avec nous. Après tant d’années la même émotion, cette promesse que j’ai faite il y a un an dans une isolette à un petit gars qui traversait un moment extrêmement difficile et qui se réalise, quel cadeau !

JPEG -

Nous échangeons quelques phrases comme si nous nous étions quittés la veille, les enfants lui remettent la grande étoile, les chocolat, il parle avec chacun, s’intéresse à notre voyage.

Je regarde les enfants, les accompagnants et je remplis mon réservoir d’énergie avec les lumières qu’ils ont dans les yeux. Ce moment totalement hors du temps et du quotidien, je sais que durant l’année, je m’en souviendrai et qu’il me donnera de la force pour avancer.

Il est temps de chanter. Chacun prend ses paroles, tout le monde est prêt et là, je n’en crois pas mes oreilles, Jean-Jacques me demande s’il peut nous accompagner à la guitare. Et comment qu’il peut !

JPEG -

JPEG -

Notre chorale, renforcée avec les voix de l’association Petits Princes et Jean-Jacques à la guitare, du pur bonheur.

Les enfants sont magnifiques, ils osent, chantent fort. Leurs voix donnent du sens et de la légitimité à mes paroles, ils sont vrais. Heureusement que je connais mon texte, mes yeux se brouillent, je ne distingue plus les mots sur la feuille.

En levant la tête je vois le nombreux public qui nous a rejoint depuis les coulisses, tout le monde écoute et je croise le regard de certains artistes les yeux aussi mouillés que les miens. Nous sommes applaudis tels des stars.

Heureusement que Dominique a filmé notre prestation que je me réjouis de revoir car pour le moment quand j’y pense c’est une cascade d’émotion qui me submerge totalement.

Très vite il nous faut reprendre nos esprits et chaque enfant remet sa main et sa boîte à musique à Jean-Jacques qui a amené le cd de Génération Goldman et le dédicace à tous les enfants. Moment d’échange privilégié avec chacun.

JPEG -

JPEG -

Alicia remet à Jean-Jacques une écharpe confectionnée par sa maman, un modèle unique inspiré de notre thème.

JPEG -

Pendant que Jean-Jacques est avec nous arrivent encore Pascal Obispo, Garou et Christophe Wilhelm.

JPEG -

Ils sont tous disponibles, chaleureux et il ne se rendent certainement pas compte du cadeau qu’ils nous font mais ce qui se passe est très fort autant pour les enfants que pour nous qui essayons durant toute l’année de les accompagner sur le chemin cabossé de la maladie.

Après quelques échanges sur la course à pied il faut se séparer pour rejoindre nos places, les meilleures, croquer dans un sandwich en attendant le début du spectacle.

20h premières notes, c’est parti pour 4h30 de musique, de chanson, de rire et parfois de larmes.

JPEG -

JPEG -

Grégoire interprètera cette chanson à jamais gravée dans mon coeur « J’aurais voulu tenir ta main », chanson pour ma princesse qui nous a quitté mais qui est tellement présente dans mon coeur.

Grosse pensée émue pour tous ceux qui ont partagé ce moment de bonheur, participer au concert des Enfoirés, et qui nous regardent depuis là-haut.

J’écoute les enfants chanter à tue-tête, danser, leur énergie fait plaisir à voir, pas de fatigue ils profitent de chaque seconde car ils connaissent le prix de chaque instant de bonheur. Même Béna est dans une forme olympique, pas question de faire la sieste.

JPEG -

Le concert se termine, tout le monde rejoint le car en passant par le parking des artistes où nous croisons encore Christophe Maé et Pascal Obispo qui nous demande si le spectacle nous a plu. Direction l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil, les yeux et le coeur remplis d’étoiles.

Dimanche, petit déjeuner, certains ont l’air encore endormi mais personne n’a eu de panne de réveil.

Nous retrouvons nos chauffeurs direction le musée Grévin. Les enfants prennent des tas de photos auprès des statues de cire. Barack Obama et les chanteurs qu’ils ont vu hier soir ont un franc succès.

JPEG -

JPEG -

JPEG -

Le temps passe très vite, déjà l’heure de manger. C’est au Hard Rock Café que nous dégustons de gigantesque hamburgers. Le serveur félicite les enfants pour leur bon comportement.

JPEG -

JPEG -

La fin de notre voyage approche, la gare le TGV, dernières blagues, dernières photos, échanges de numéros de portable, promesses de rester en contact, arrivée à Genève, les parents, un au revoir, ça y est l’édition 2013 des Enfoirés est terminée.....

Pas tout à fait, il nous reste le souvenir d’un moment inoubliable avec les artistes, les rires des enfants, leurs yeux brillants, une chanson, symbole d’un combat contre la maladie, les notes des enfoirés, de la motivation, de l’énergie pour continuer chacun notre route et tout ceci grâce à la fidélité d’un ami, Jean-Jacques.

JPEG -

Alors merci du fond du coeur à tous ceux qui nous ont offert ce grand moment de bonheur, Jean-Jacques, Alexis, Maya, Cathy, les enfants, les accompagnants, les artistes, Alain et nos fidèles donateurs.

JPEG -
Barbara et Alicia



Carole