Mardi et mercredi matin

Hervellir bain chaud
Plein et glace petite maison ds la prairie
Pique nique au bord du lac
Myvatn chute
Krafla

Nous quittons Kerlingarfjorl et ne résistons pas au plaisir de revoir les paysages de la veille illuminé par le soleil. Nous en profitons pour appeler Marina qui nous suit en direct depuis chez elle. La liaison n’est pas bonne mais nous permet de lui envoyer des tas de bisous.
Une petite photo que vous avez déjà vue et c’est le départ pour Hervellir et ses bains chauds.
Malgré le vent presque tout le monde (on ne dira pas qui....) profite de la chaleur de l’eau et nous visitons un site incroyable, entre volcan, vapeur et eau bouillonnante.

Les estomacs de nos aventuriers criant famine, nous nous arrêtons au bord d’un lac pour un pique-nique copieux. Au menu, salade de pâtes et différentes spécialités islandaises. Ils se montrent curieux et goûtent avec appétit même si certaines spécialités se révèlent......« étonnantes »

Nous reprenons la route et les changements de paysages sont surprenants. Nous passons du désert et ses dégradés de bruns aux verts des pâturages avec partout des cours d’eau. Je m’attends à chaque instant à apercevoir les personnages « de la petite maison dans la prairie ».

Nous approchons de notre destination, Myvatn, mais avant il faut refaire les courses. Avec Stéphane nous nous découvrons des âmes de cuisinière pour grande famille avec nos deux charriots remplis à ras bords et nos essais de comprendre ce que nous achetons en tentant des mots en islandais.

Avant de rejoindre notre logement de la nuit, nous mangeons à côté des chutes de Godafoss dont nous vous avons envoyé une photo. Magique !

Pour la nuit, nous sommes dans des petits chalets en bois au bord d’un lac, site magnifique et sauvage.

Ce matin, nous reprenons la lecture du Journal d’Oscar et nos détectives en déduisent qu’il faut nous rendre sur le volcan de Krafla pour y chercher des traces de notre journaliste disparu.

Le soleil est avec nous et malgré le vent, il ne fait pas froid.

Les paysages sont toujours aussi étonnants. A gauche le désert, à droite la neige à portée de main et les étendues noires de lave.

Comme il faut monter « dré dans l’pentu » pour arriver au sommet du volcan, nous sortons la joelette pour que tout le monde puisse profiter du spectacle.

De retour à notre guesthouse, nous dégustons une salade de riz accompagnée de « foccacia islandaise » et d’un délicieux dessert aux couleurs douteuses.

Pour tous les parents « inquiets » qui nous lisez, sachez que tout le monde va bien, rien à signaler du côté de l’infirmerie.

L’ambiance est au beau fixe et c’est un plaisir pour nous de vivre leut enthousiasme à la découverte de ce pays surprenant et magique ainsi que de sa culture et de ses croyances.

Nous rencontrons de temps en temps de petits trolls bien inoffensifs qui gardent leur distance avec notre troupe d’explorateurs.

En attendant de retrouver du wi fi nous vous embrassons tous et vous envoyons des montagnes d’énergie de cette terre qui en regorge avec une pensée toute spéciale pour nos pitchounes et nos pitchounettes de l’oncopédiatrie.



Carole

<< Jour précédent

Jour suivant >>