Mercredi après-midi

Mercredi après-midi.

Nous séparons le groupe en deux, les filles partent visiter les châteaux de lave de Dimmuborgir. Slye nous accompagne et je me retrouve à l’avant de la joelette sur laquelle Emmanuelle a pris place. Durant toute la balade, les fous-rires vont succéder aux photos rigolotes et je vais vite me rendre compte que tirer la joelette demande de l’équilibre et de la force dans les épaules. surtout lorsqu’Emmanuelle décide que les secousses elle adore et que Slye ne demande qu’à faire le pitre devant toutes les demoiselles. Un super moment !

Nos sportifs eux décident d’escalader le volcan Hverfell et vont profiter d’un panorama à couper le souffle sur toute la région. Leurs mines réjouies au retour et leurs yeux brillants seront témoins de leur plaisir.

De retour à notre logement, je profite d’une courte pause pour leur présenter notre chanson qui servira de base au clip que nous offrirons aux nouvelles familles. Je suis touchée par leur enthousiasme, mes paroles leur parlent et quand ils entendent l’accompagnement spécialement interprété par Jean-Jacques Goldman, leurs yeux en disent plus que bien des paroles.

Il est maintenant temps d’aller nourrir notre troupe et nous rejoignons les bains de Myvatn où nous rejoint Jean-Marc notre correspondant en Islande qui nous a organisé notre voyage. Son calme et sa zen attitude tranche avec mon énergie de tous les instants et il me surprendra en nous disant le plus sérieusement du monde que malgré toutes les embuches que nous avons rencontrées avec notre agent de voyage genevois si nous sommes là c’est que les elfes l’ont voulu. J’adore cette philosophie qui n’est dans le fonds pas si éloignée de la mienne. Moi j’ai mes étoiles, lui ses elfes......

Après le repas nous rejoignons les bains pour un moment de pur bonheur, de rires, de glissades, de ces moments suspendus hors du temps. Qu’il est bon de les entendre rire, ils sont heureux, tellement loin de la maladie ! Malgré les cicatrices visibles et invisibles, ils sont dans le moment présent et jamais je n’oublierai cette soirée.

La nuit ne tombant jamais, il faut se résoudre à rentrer et la route nous permet d’apprécier une lumière totalement magique sur le lac de Myvatn.



Carole

<< Jour précédent

Jour suivant >>