Notre p’tit champion rencontre ses héros !

Je vous ai déjà présenté le rêve de Marouane, patiner et retourner voir les joueurs du GSHC.

Depuis le mois d’octobre, il n’a rien lâché le p’tit champion et pourtant la vie n’a pas été douce avec lui et la maladie continue d’envahir ses poumons.

JPEG -

Jamais il n’a renoncé à son entraînement du mercredi avec Vincent malgré les douleurs musculaires et la respiration qui se fait plus difficile. Sa détermination m’a, chaque semaine, impressionnée.

Soutenu et patiemment coaché par Vincent, Marouane n’a cessé de progresser.

JPEG -
Il est fier le coach !

De plus en plus indépendant sur ses patins, il a pu faire quelques mètres seul, sans aide ni appui, jusqu’à traverser toute la patinoire dans sa largeur juste une main appuyée sur le bras de Vincent.

Quelle fierté dans son regard et quelle détermination !

Marouane sait que nous avons un rendez-vous important, le 30 janvier, Courir...Ensemble sera la cause à l’honneur du match du GSHC et c’est lui qui donnera le coup d’envoi sur ses patins.

Chaque mercredi durant tout l’automne, la seule perspective de retrouver les joueurs, comme Chris Mac Sorley lui en a fait la promesse, va lui donner la force et l’énergie de ne jamais rien lâcher malgré les difficultés, les douleurs et les chutes.

Nous y croyons avec lui et le soutenons de toutes nos forces.

Décembre arrivera avec de très mauvaises nouvelles, la maladie progresse mais notre guerrier n’abandonne pas son rêve, il patinera avec les joueurs et sera sur la glace le 30 janvier.

Janvier nous y sommes et il est temps pour Marouane de rencontrer ses héros. Louis Matte sera mon interlocuteur pour organiser le moment tant attendu et c’est très stressé que notre p’tit champion arrivera à la patinoire ce jeudi 28 janvier accompagné de son coach Vincent.

Nous avons pris ses patins mais je sais bien qu’il n’ira pas sur la glace. Sa respiration est devenue trop pénible et les efforts physiques impossibles. Ce n’est pas grave, l’essentiel est ailleurs. Nous sommes accueillis avec énormément de gentillesse par les joueurs et le staff.

Je suis partagée entre la joie d’être assise sur le banc des joueurs avec mon Titi et ma colère face à l’inexorable progression de la maladie mais je me reprends vite, nous sommes là pour profiter d’un moment unique alors je laisse mes sombres pensées pour me concentrer sur le « ici et maintenant » comme me l’ont appris mes amis népalais.

Marouane est salué par chaque joueur, certains viennent à la bande pour parler avec lui.

JPEG -
Goran et Marouane

Floran Douay lui propose de venir sur la glace faire des tirs au gardien. Avec énormément de gentillesse et de délicatesse il va le porter devant la cage de Gauthier Descloux et je vais voir mon champion retrouver de l’énergie pour envoyer le puck au fond des filets. Sa joie et sa fierté sont magiques.

JPEG -
Floran et Marouane

Les joueurs encore présents sur la glace le rejoignent pour une photo souvenir et Marouane est invité dans les vestiaires.

JPEG -

Encore un moment de partage avec ses « chouchous », Goran Bezina et Eliot Antonietti qui acceptent très gentiment de prendre la pose avec notre champion.

JPEG -
Marouane et Eliot dans les vestiaires

Cette visite lui a redonné de l’énergie et des forces et c’est autour d’un énorme hamburger que nous profitons de tout le bonheur partagé.

Vincent et moi sommes très émus de l’accueil qui a été réservé à Marouane. Tant de disponibilité et de gentillesse nous ont touchés.

Je suis soulagée car depuis plusieurs jours le sommeil ne veut pas de moi, j’ai tellement redouté que mon Titi ne soit pas assez bien pour rencontrer les joueurs, que tous ses efforts ne soient pas récompensés, ça aurait été tellement injuste !

Mais pas le temps de me laisser aller trop longtemps, nous avons un autre rendez-vous dans deux jours et celui-ci devant 7’000 personnes.

Samedi 30 janvier, avant le match nous retrouvons toute l’équipe du Canada pour la projection du film de notre aventure. Nina a fait un travail magnifique. Qu’il est bon de se replonger dans l’ambiance et la magie de ce voyage.

Marouane est bien, il est heureux de retrouver ses copains et moi je suis soulagée, je sais que maintenant rien ne l’empêchera de donner le coup d’envoi du match, ni la bouteille d’oxygène qui l’accompagne dorénavant, ni la chaise roulante dans laquelle il se déplace.

Nous retrouvons la patinoire. Même s’il n’est plus question de patiner, je lui propose de marcher sur le tapis rouge et de laisser la chaise dans les vestiaires. Je sais qu’il en est capable et je le motive, ça sera son défi, son combat, rester droit et debout.

Les joueurs sortent de la glace après l’échauffement. Tous, sans exception, vont le saluer avec leur gant. J’assiste avec émotion à ces échanges uniques entre ces géants sur leurs patins et mon Titi dans sa chaise. Je ressens énormément de respect de la part des joueurs et du staff pour notre champion.

Je vois bien que tout ce qui l’entoure lui donne de l’énergie, plus les minutes passent plus il se tient droit dans sa chaise, le guerrier est bien là !

C’est revêtus de leurs maillots de match que les joueurs repassent et frappent de leur gant le poing tendu de Marouane.

Nous y sommes, ce moment que nous attendons depuis de longs mois, l’entrée sur la glace devant 7’000 personnes et tous les copains du Canada.

Plus de question à se poser, la chaise est laissée de côté c’est un guerrier qui avancera fier et droit sur le tapis rouge des Aigles.

Dernier cadeau avant la photo officielle, nous sommes rejoints par Eliot Antonietti, Marouane sera entouré de ses héros préférés.

Le puck est déposé sur la glace, un dernier salut au public, un coucou tout spécial à toute notre équipe du Canada et nous retournons dans les vestiaires.

Si vous aviez pu voir le regard de mon Titi à ce moment-là !

JPEG -

Je n’ai pas de mots et d’ailleurs nous n’en échangerons pas beaucoup, je suis dévastée d’émotion et pressée de retrouver les miens dans la loge qui nous a été prêtée par l’un de nos sponsors.

Si je suis incapable d’avaler quoi que ce soit, ce n’est pas le cas de Marouane qui a très faim et va s’installer pour le premier tiers temps du match devant un immense hamburger !

JPEG -

Calvin et Sherkan viendront faire des photos avec toute notre équipe et la soirée sera conclue de belle manière par une victoire des Aigles, chaque but du GSHC étant salué par notre champion debout et heureux.

JPEG -
Visite de Sherkan

Cette soirée fût magique pour Marouane, sa famille et toute l’équipe de Courir...Ensemble.

JPEG -

Je tiens à remercier du plus profond de mon coeur toute l’équipe du GSHC pour son accueil, sa gentillesse.

Hugh Quennec qui a permis à Courir...Ensemble d’être la cause mise à l’honneur de ce match et dont le soutien nous est précieux.

Chris Mac Sorley qui a tenu sa promesse faite à Marouane en décembre 2014 et permis son retour pour un entraînement.

Louis Matte qui a organisé et préparé sa venue avec prévenance

Floran Douay et les joueurs qui ont pris du temps pour que notre champion puisse faire des tirs au but

Goran Bezina pour sa disponibilité

Eliot Antonietti qui lui a fait un magnifique cadeau en le rejoignant sur la photo

Tous les joueurs pour leur gentillesse, leurs sourires et leurs encouragements. Durant de nombreux mois et quelques soient les obstacles qu’il a rencontrés Marouane a trouvé la force de se battre et de réaliser son rêve parce qu’il vous a rencontré alors merci de continuer à le faire rêver, lui et d’autres petits guerriers !

Toute l’équipe du département event qui a organisé notre mise à l’honneur et notre Béné pour le film qui nous a permis d’être en vedette sur le Vidéotron.

Mon fils Vincent pour son investissement, sa patience et son énergie.

Stéphanie, la maman de Marouane pour sa confiance

Enfin et surtout, toi mon Titi. Je chemine à tes côtés depuis de nombreux mois et j’ai le privilège de partager de grands moments avec toi.

JPEG -

Ta force et ta détermination je les connais mais je ne pensais pas que tu relèverais le défi de patiner si rapidement. Tes progrès m’ont impressionnée, tu es un exemple et chaque moment avec toi me donne de l’énergie dans mon combat pour les enfants.

Rendez-vous pour d’autres matchs et d’autres hamburgers !



Carole