« Sur les chapeaux de roues pour Philippe » 8ème édition, 8ème journée magique !


7h30, le parking du garage Modenacars à Plan-les-Ouates est déjà bien rempli de voitures rutilantes et de pilotes passionnés. Nous avons rendez-vous chez notre ami Gino et toute son équipe pour un petit déjeuner dans le cadre luxueux de son garage Ferrari. Les familles arrivent petit à petit, rejointes par les ados et toute l’équipe de Courir...Ensemble.

Cette année, tous les records seront battus puisqu’ils sont plus de 80 pilotes à avoir pris une journée de congé pour nous faire découvrir les sensations de la conduite sportive sur circuit. Ajoutés à ce chiffre, l’équipe d’organisation et nos familles, nous serons plus de 200 à nous diriger vers le circuit de La Bresse.

Mais avant cela il faut procéder au « casse-tête » de la journée, répartir les enfants et les familles dans les voitures. Entre les absents, les pilotes qui sont partis directement au circuit, les familles qui viennent à plus ou moins, celle qui arrive sans s’être inscrite, l’équation n’est pas simple mais, comme chaque année, au moment du départ, tout le monde a son siège et personne ne restera à Genève.

Après une heure trente d’autoroute, nous arrivons sur le circuit et découvrons, comme chaque année, l’équipe qui s’affaire depuis très tôt ce matin pour tout préparer. Organiser l’accueil des voitures, répartir les pilotes par groupes de couleur, faire signer les décharges etc etc. On imagine pas tout le travail réalisé en amont pour que toute se passe au mieux le jour J.

La vision du parking est impressionnante. Pas moins de 84 voitures toutes plus rutilantes les unes que les autres et dont les moteurs n’attendent qu’un tour de clef pour rugir, nous attendent. Porsche, Lamborghini, Ferrari, Mc Laren, une Honda qui n’est même pas encore disponible en Suisse, Audi, Lotus, etc, des noms qui font rêver et briller les yeux des petits et des grands.

Pour les pilotes, il est l’heure du briefing technique sous la direction de Charly Croset d’ADC Motorsport qui est notre instructeur depuis le décès de notre ami Philippe Favre à qui nous pensons en cette magnifique journée ensoleillée. Pas simple de gérer autant de pilotes mais grâce à l’autorité naturelle de Charly, tout se passera parfaitement bien. Un très grand merci à toi Charly et à toute ton équipe sans qui cette journée ne pourrait pas exister.

Après le briefing, il est enfin temps pour les enfants de revêtir les charlottes, les casques et de prendre place dans les bolides pour les premiers tours de circuit. Les moteurs vrombissent et c’est parti pour deux heures de pilotage. Les enfants font quelques tours de circuit avec une voiture, puis changent et peuvent ainsi tester les bolides et les pilotes.

Ce sont eux qui donnent les indications de vitesse à leur pilote, certains n’en ayant jamais assez et atteignant des vitesses vertigineuses et d’autres préférant une conduite plus souple.


Chaque année je suis très étonnée de découvrir des tous petits qui enchaînent les tours de circuit sans prendre de repos et des ados adoptant un rythme plus « tranquille » avec des pauses pour remettre leur estomac des secousses.

A midi il est temps de se restaurer et de reposer les bolides qui commencent à chauffer.

Pour les enfants, un très grand moment de la journée les attend. Grâce à notre partenaire l’auto-école Simplicity, 5 voitures à doubles commandes attendent nos apprentis-pilotes car il est temps pour les enfants de passer derrière le volant.

Je n’imagine pas que je vais vivre un moment de pure folie. Les enfants conduisent chacun leur tour quand, comme l’année dernière, c’est au tour d’Alison de tenir le volant. Pour ceux qui ne connaissent pas cette admirable jeune fille, Alison est non-voyante mais ce n’est pas ce qui va la retenir et elle part pour un premier tour de circuit. Premier tour bouclé, sa maman me propose de la rejoindre à l’arrière de la voiture. Si j’avais su......
A peine la voiture démarrée, l’instructeur donne des consignes à Alison du genre
« On se traîne, ne t’inquiète pas, il y a une voiture devant nous mais on va la dépasser » J’aurais dû me méfier....
On entame une chicane et j’entends :
« Maintenant tu appuies sur les gaz à fond et quand je te dis tu freines » Il faut également vous imaginer qu’Alison ne regarde pas la route, mais a le visage tourné vers son instructeur. Je sais que c’est stupide, mais ça me stresse qu’elle ne regarde pas la route, bien que cela ne change rien....
Nous sommes partis pour deux tours de circuit avec des pointes de vitesse à 150 km/h et une Alison qui obéit avec précision à ce qu’on lui demande et enchaîne les courbes et les lignes droite en riant aux éclats. Mylène et moi nous sommes cramponnées à la poignée avec les deux mains et à part mon estomac qui est totalement retourné c’est un immense « kiffe » de partager ce moment avec Alison et sa maman. Un très grand merci à son pilote de lui avoir fait confiance et de lui avoir permis de vivre de telles sensations en toute sécurité. Quel moment de pure folie !

Ce moment d’école de conduite rencontre, année après année, un immense succès et je remercie très sincèrement tous les professionnels qui nous ont permis de partager cette aventure avec les enfants.

Nissrine arrive juste à temps pour pouvoir elle aussi conduire sur le circuit. Ses traitements ont pris plus de temps que prévu mais je suis rassurée, elle est avec nous.

Les pilotes sont de retour du restaurant et il est temps de prendre notre traditionnelle photo souvenir. Didier et Sébastien sont prêts et il leur faudra un objectif grand angle pour réussir à regrouper tout le monde sur la même photo.
Merci à tous les deux pour les images de cette journée que les familles seront heureuses de conserver.

Le premier groupe de voitures se met en place pour reprendre les tours de circuit. Les plus valeureux n’enlèvent même plus leur casque et enchaînent les tours et les voitures.

Tout d’un coup on me demande de venir, un enfant a fait un malaise dans une voiture. J’arrive en courant et vois le pilote blême et très inquiet. Le pitchoune c’est Augustin, 2 ans et demi qui a la tête en arrière, appuyée sur le dossier de son siège. Armelle, infirmière dans l’unité de médecine A1 lui prend le pouls, je le sors de la voiture et lui enlève son casque et nous nous rendons compte qu’il s’est endormi, en pleine session de course, épuisé par trop d’émotions et par la chaleur sous son casque. Plus de peur que de mal, un rapide contrôle par un pilote-médecin et Augustin peut poursuivre sa sieste avant de remettre son casque pour d’autres tours de circuit.

JPEG -
Et oui, il dort !

Le temps file trop vite lorsque l’on s’amuse, derniers tours et nous nous retrouvons au bar pour un apéro bien mérité.

Quelques remerciements de la part de notre organisateur Jean-Paul, la remise des diplômes à tous nos passagers et une chanson de joyeux anniversaire à Alexia dont le bonheur fera briller quelques yeux et il est temps de se donner rendez-vous pour la neuvième édition de cette journée qui réuni pilotes passionnés, familles et amis de Courir...Ensemble.

Un tel succès se construit au prix d’un immense travail aussi je ne voudrais pas terminer ce récit sans remercier très chaleureusement celui qui a eu l’idée de cette sortie et qui l’organise, année après année avec persévérance et fidélité, notre ami Jean-Paul. J’associe à mes remerciements toute sa famille, Greg, Nico et cette huitième édition, je la dédie à Zaza pour son courage et sa force.

JPEG -
Jean-Paul et Charly

Je n’oublie pas nos très généreux sponsors, sans vous rien ne serait possible :

Omnicarservice - Simplicity - Cher-Mignon - DJet - ACD Motorsport - Modenacars - Rolf Hugli SA - Intersitag Buroroy - Centre Porsche Genève - Simon Borga Toitures SA - Philippe Pascoet - Honda Suisse.

Merci également à vous les pilotes pour votre présence, votre fidélité, votre générosité et la gentillesse que vous témoignez à nos enfants en prenant du temps pour partager avec eux votre passion des belles voitures et du pilotage. J’espère que vous avez bien regardé les yeux des enfants briller à travers les visières de leur casque, ils sont, bien plus que mes mots, le témoignage du bonheur que vous leur avez permis de vivre.

Notre bar a été animé toute la journée dans la joie et la bonne humeur par Sylvie, Catherine, Eva et Christelle, merci à elles.

Pour avoir géré l’embarquement des enfants et leur sécurité dans les boxs, merci à Caroline, Alexandre, Roland, Yannick, Ryan et Vincent.

Grâce à eux, nous aurons de belles photos et tout le monde est reparti du circuit avec une photo souvenir, merci à Didier, Sébastien et Vincent.

Et enfin merci à toutes nos familles pour leur enthousiasme et leurs sourires durant cette journée magique. Votre bonheur est notre récompense.



Carole