Le retour

Mardi 7 novembre.

A 9 heures, nous avons atterri avec les jambes un peu lourdes mais la tête
remplie d’émotions et d’images plus fortes les unes que les autres.
Cette journée du 5 novembre restera comme l’une des plus incroyable de toute ma vie.

Comme la course fut belle et en même temps dure et exigeante. Je suis allé
au bout de moi-même pour décrocher ce chrono en moins de quatre heures qui
n’était même pas envisageable il y a quelques semaines.
Dimanche, les sensations étaient bonnes et, coachée par Olivier, portée par la foule et tous les gens qui me soutenaient à Genève, j’ai pu réaliser ce chrono inespéré.
Tout le monde a terminé son marathon, et je voudrais saluer l’excellente
performance de Marie-France qui, blessée a brillamment terminé son parcours.

Je vous promets le récit complet de notre voyage pour le début de la semaine prochaine et, en attendant, un immense merci pour tous les messages que j’ai reçu et qui m’ont porté vers la ligne d’arrivée.



Carole