La caravane des Enfoirés

Samedi 27 janvier, 11 heures, il y a foule dans le hall de l’aéroport de Cointrin. Des skieurs, des touristes et un groupe d’enfants et de parents qui bavardent joyeusement.

JPEG -

Certains sont un peu tendus, ils vont vivre leur baptême de l’air mais avant de quitter les parents, nous fêtons les anniversaires de Justin, Léo et Raphaël en dégustant un morceau de gâteau.

Pour la première fois, nous partons au concert des Enfoirés en avion et cela ajoute de la magie au voyage.

Notre équipe d’accompagnants se compose du Professeur Dominique Belli et de son épouse Barbara qui, avec le Docteur Hulya Ozsahin assureront l’encadrement médical. Madame Geneviève Aboun, infirmière à la Policlinique nous fait la joie de sa présence. Soutien fidèle, Madame Léo Mauti, assistante sociale a tenu à être des nôtres. Depuis plusieurs années, Claire et Didier Rossel notre photographe sont également parmi nous.

Cette année, j’ai la grande joie de partager ce voyage avec trois personnes qui m’ont énormément soutenu pour la préparation du marathon et qui s’investissent avec énergie pour Courir Ensemble. Il s’agit de Monsieur Olivier Marchon qui a eu la gentillesse d’accompagner Estelle et Malorie en train,Madame Vanessa Stadler, ma partenaire d’entrainement et amie qui a également couru son premier marathon à New-York et de Monsieur Olivier Baldacchino, mon coach sans l’aide de qui je n’aurais jamais franchi la ligne d’arrivée.

Les dernières miettes de gateau avalées, nous passons les contrôles douaniers et les enfants peuvent déguster leur pique-nique avant l’embarquement.

JPEG -

Le vol se passe sans histoire et, à l’atterrissage, j’ai le plaisir de remettre à Justin, Léo, Raphaël, Xavier et François, leur diplôme de baptême de l’air.
Arrivés à Nantes, notre car nous emmène à l’hôtel pour retrouver nos amis qui avaient pris le train.

Chacun s’installe dans sa chambre mais déjà, il faut préparer la traditionnelle banderolle que nous déploierons lors du concert et l’album que nous offrirons à Jean-Jacques Goldman dans lequel les enfants auront réalisés une page de leur choix.

Le temps passe très vite, il faut se mettre en route pour le Zénith. Comme toujours, tout a été prévu pour l’accueil des enfants. Nous sommes attendus par Ben et conduit dans une salle où un goûter nous attend. Juste avant notre arrivée, nous sommes surpris de voir que l’on masque les tableaux accrochés aux murs. Un coup d’oeil indiscret nous permettra de voir qu’il s’agissait des photos du calendrier des rugbymans français.....

La tension monte car chacun sait que nous attendons Jean-Jacques Goldman, rendez-vous annuel avec un ami. Il arrive, en tenue de sport, il vient de disputer une partie de tennis. Avec sa gentillesse habituelle, il prend des nouvelles de chacun et offre un dvd aux enfants.

JPEG -

Le temps de parler sport, course à pied, de prendre quelques photos et de lui offrir l’album, déjà il nous quitte pour se préparer, l’heure du concert approche.

Nos places ont été réservées dans la salle et nous sommes placés juste en face de la scène.
Le temps de croquer un sandwich, le concert commence.

Presque quatre heures de spectacle, c’est magique de voir les plus jeunes qui gardent les yeux ouverts malgré la fatigue de la journée, pour rien au monde ils n’en perdraient une miette.

Ségolène connaît toutes les chansons et dévore Garou des yeux. Elle n’imagine pas la surprise qu’elle vivra le lendemain.

JPEG -

Lors des concerts je me place toujours derrière les enfants et je les regarde les yeux brillants d’étoiles. C’est très émouvant pour moi de les observer. Je me rappelle l’hôpital, la maladie, comme tout cela est loin ce soir.

Le concert se termine avec la chanson des Restos que nous reprenons en choeur avec les artistes.

Croyez-vous que tout ce petit monde soit fatigué ? Mais non, dans le car les plus jeunes échafaudent des plans pour une bataille de pelochons et les filles se donnent des rendez-vous secrets.

Néanmoins, une fois la tête posée sur l’oreiller, chacun s’endort tout de suite, épuisé par une journée riche en émotion.


Dimanche, le réveil est fixé très tôt, nous devons nous rendre à la Baule pour y faire du char à voile sur la plage.

Après une heure de trajet, nous arrivons à la Baule. Cette immense plage où ne se croisent que quelques coureurs en ce dimanche matin est le lieu idéal pour un instant de recueillement.

Ce 28 janvier est le jour anniversaire du décès de Seb, le fils aîné de Claire et Didier et, tous réunis, nous avons une pensée pour lui et tous ceux qui sont partis rejoindre un monde sans souffrance. A ce moment précis, les nuages vont s’ouvrir et un rayon de soleil va illuminer l’océan.

JPEG -

Comme il n’y a pas un souffle d’air, le char à voile est impossible mais déjà, les 2 Olivier commencent une partie de foot avec les garçons, renforcés par Charlotte qui démontrera des qualités de défenseur remarquable.

Les plus jeunes ont repérés un trampoline et d’autres choisissent de faire une ballade sur la plage pendant qu’un autre groupe commence à creuser le sable.

Quant à moi, après quelques passes de volley-ball, je rejoins la partie de foot.
C’est incroyable de pouvoir jouer sur cette plage avec Adrien, Paulo, Alan, Sébastien et les autres après tout ce qu’ils ont traversé d’épreuves et de souffrances.
Nous profitons tous de ces instants magiques conscients que c’est un vrai cadeau d’être là tous ensemble.

JPEG -

La partie durera presque deux heures mais personne n’a envie d’arrêter et, à part la sonnerie de mon portable qui me rappelle qu’une surprise se prépare, rien ne peut me distraire du jeu.

Pendant que les sportifs se dépensent, les artistes nous préparent une merveilleuse surprise, l’étoile filante de Courir Ensemble en sable et coquillages.

J’avoue avoir été souvent émue durant ce voyage, au bord des larmes parfois, mais de voir cette magnifique étoile m’a bouleversé. Elle représente tant de moments forts, une année incroyable, riche de rencontres, de partage, d’amitié mais aussi de moments de doutes, vais-je arriver à terminer ce marathon, de souffrance durant ma préparation physique que tout est remonté d’un coup et j’ai vraiment dû lutter pour ne pas laisser couler mes larmes.

JPEG -

Je voudrais dire à toutes les petites mains qui l’ont réalisées que c’est le plus beau cadeau que l’on pouvait me faire.

JPEG -

Mon portable résonne, c’est maintenant l’heure de faire vivre un grand moment à Ségolène, Eva, Alice et Margaux.
Le hasard a voulu que la plage où nous nous trouvons soit en face de l’hôtel où loge les artistes des Enfoirés. Grâce à un ami commun, Garou attend les filles dans le hall. Lorsque je leur annonce la nouvelle, elles me regardent totalement incrédules mais comprennent vite que je ne plaisante pas et la panique cède vite le pas à l’émotion.
Nous pénétrons dans le hall du Palace et déjà Garou nous rejoint avec gentillesse et bonne humeur. Chacune a droit à sa bise et le temps de bavarder et de faire quelques photos, déjà, il doit repartir direction Nantes pour le concert de l’après-midi.
Nous rejoignons la plage, les filles complètement abasourdies par la rencontre.

Après avoir pris des photos autour de note étoile, il faut quitter ce lieu qui pour moi restera magique et le témoin d’une matinée exceptionnelle.
J’ai une peine folle à remonter dans le car et j’enlève le sable de mes chaussures pendant de longues minutes.

Je pense à tout ce chemin parcouru depuis la création de Courir Ensemble, à Tiffy, à tous ceux qui m’ont accompagné et qui me donnent la force de continuer jour après jour.

JPEG -

Mais les estomacs crient famine et nous partageons un délicieux repas breton composé de crêpes. A la fin du repas, Paulo, notre « grand » prendra la parole et remerciera tous les accompagnants.
Je voudrais lui dire combien sa présence et sa gentillesse sont précieuses au sein de ce groupe.

Le temps passe vraiment trop vite et déjà nous devons prendre le chemin du retour.

Après un vol sans histoire, nous atterrissons à Genève et, après avoir attendu une heure et demie leurs bagages, les enfants retrouveront leurs familles.

Ce voyage fut magique et, à nouveau, les enfants ont eu un comportement irréprochable, profitant de chaque minutes et du plaisir à être ensemble.

Nous avons tous hâte de nous retrouver fin mars pour visionner le dvd de nos aventures et surtout le 10 juin pour partager la journée à vélo, la randonnée de l’étoile filante autour du lac Léman avec plein d’autres copains et copines.

Je tiens à remercier du fond du coeur :
- Tous les enfants et les ados pour le bonheur que vous nous donnez.
- Les familles qui nous font confiance.
- Toute l’équipe des accompagnants pour son énergie et plus particulièrement le Professeur Belli pour son aide efficace.
- La Fondation Bornani, Jean-Jacques Goldman et les donateurs de Courir Ensemble dont la générosité a permis le financement de ce voyage.
- Jean-Jacques Goldman, Garou et Serge pour des rencontres inoubliables.
- Ben et Alexis qui ont organisés notre accueil au Zénith.
- Tous les membres de l’association Courir Ensemble qui travaillent à mes côtés pour permettre à de tels moments d’exister.

Ce voyage m’a donné de l’énergie pour encore et toujours poursuivre mon but, améliorer le quotidien des enfants atteints de cancer.

Vous êtes tous merveilleux et j’ai beaucoup de chance de partager un petit bout de chemin avec vous et vos familles.

Merci



Carole