Dimanche 5 juillet, premier bain de mer

Tout le monde a passé une bonne nuit, même Valentin..... ce qui constituait un vrai défi pour lui.

Ce matin, après un petit déjeuner copieux, les Monin toujours fidèles à leur réputation, nous avons découvert le défi de la journée, le kayak de mer.

Pour Cindy c’était une journée importante, son premier bain de mer.

Après une grande opération de crèmage intensif, pas de soucis les mamans on traque le moindre petit coin qui n’a pas de crème, nous avons pris place dans les kayaks pour une magnifique ballade dans les eaux turquoises de Bonifacio.

Nos fidèles lecteurs doivent déjà se demander si Vanesa s’est retournée...et bien non, la première cabriole a été le fait de Françoise, Adrien et Audrey, suivie très rapidement d’un magistral coup de rame de Françoise sur ma tête.

Nous avons fait des courses relais et des jeux avec les kayaks avant de rentrer à l’hôtel pour engloutir un pique-nique bien mérité.

Les personnalités commencent à s’affirmer et la solidarité entre tous fonctionne parfaitement ce qui me touche toujours autant.

Nous avons tous un œil protecteur sur celles qui sont un peu plus « fragiles » ou qui ont des contre indications médicales pour la piscine par exemple.

Océane et Laura n’ont pas la permission de se baigner dans la piscine mais il faut voir avec quel naturel tous les autres les incluent dans leurs jeux pendant qu’elles sont assises au bord de l’eau. Tous ces ados ont vraiment des leçons à nous donner sur la tolérance et le respect de la différence.

Les accompagnants également prennent leurs marques et spécialement Etienne et Cédric pour qui le monde de la médecine est totalement étranger.

C’est génial de voir comme ils se sont rapidement intégrés aux ados, après deux jours c’est comme s’ils les connaissaient depuis toujours.

Pour moi c’est un vrai plus de pouvoir compter sur chacun d’entre eux. Personne n’est là en vacances et toutes les tâches se répartissent de manière naturelle entre nous six ce qui me permet de profiter pleinement de tout ce que nous vivons.

Pour le moment la plupart profitent de la piscine en attendant d’applaudir notre plus grand champion, non Etienne, je ne parle pas de toi..... Roger car nous espérons fêter sa victoire ce soir sur la plage après une séance course à pied et shopping à Bonifacio.

A tous une bonne fin de journée, je retourne piquer une tête dans la piscine.

Bisous



Carole